Définitions des pratiques

La Programmation Neuro-linguistique

La PNL est un outil de communication et de transformation de soi, qui choisit de s’intéresser à nos réactions et à nos processus de fonctionnement plutôt qu’aux origines ou causes psychologiques d’un comportement. En clair, la PNL se concentre sur le « comment je fonctionne ? Qu’est-ce que je peux modifier dans mon fonctionnement ? Quelles sont mes ressources » plutôt que sur le « pourquoi je dysfonctionne ? » qui est le propre de la psychologie. Elle est pratico-pratique et s’appuie sur des protocoles ou exercices qui ont pour but d’atteindre rapidement et efficacement l’objectif qui a été fixé en amont.

La PNL a été mise au point dans les années 70 par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute à partir des recherches menées par les plus grands experts en psychothérapie et communication de la planète : Milton Erickson, père de l’hypnose Ericksonienne, Carl Rogers auteur de l’Approche Centrée sur la Personne, Fritz Perls et la Gestalt-thérapie etc… Elle continue d’évoluer au fil des découvertes en neurosciences notamment avec des experts internationaux tels que Robert Dilts.

PNL pour :

Programmation : nos rouages, nos conditionnements

Neuro : ce que l’on ressent/ perçoit avec nos sens

Linguistique : la manière dont je traduis et pense ces sensations en mots

La PNL étudie les “programmes”  ou conditionnements entre ce que je perçois avec mes sens et la manière dont je “pense” le monde en mots.

Hypnose générative 

L’art de l’hypnose consiste à créer un état de conscience modifié durant lequel l’inconscient “crée” des solutions nouvelles aux problèmes que nous rencontrons au quotidien. L’hypnose générative inventée par Stephen Gilligan, élève de Milton Erickson est une forme nouvelle d’hypnose. Elle se différencie de l’hypnose classique par le fait que la personne ne “perd” pas le contrôle pendant la séance. Le conscient et le subconscient “travaillent” en même temps. Elle reste en interaction à la fois consciente et inconsciente avec le praticien et est “actrice” de son propre changement.

L’approche systémique se base sur les travaux de l’anthropologue Grégory Bateson et a été développée au sein d’un courant de pensée communément appelé l’Ecole de Palo Alto. Elle étudie l’interaction des systèmes entre eux… et repose sur un ensemble de principes physiques. L’individu, lui-même organisme composé de différentes parties qui interagissent entre elles, fait partie de systèmes : famille, société, entreprise, dont les maillons fonctionnent les uns avec les autres. En impactant un ou plusieurs maillons d’un système, on provoque un changement dans l’ensemble du système. La systémique est donc un outil puissant de changement notamment en entreprise.